"/>

« La rentrée scolaire à la Réunion a servi de crash-test à toute la France »

Alors que les cas de Coronavirus ont explosé ces dernières semaines, la rentrée scolaire à la Réunion n’en finit plus de susciter la polémique, notamment sur les conditions de scolarité et de sécurité dans les écoles. Le syndicat FSU a accepté de répondre aux questions interdites, taboues à ce sujet. Dans son rôle de syndicaliste, Marie-Hélène Dor critique le gouvernement sur le manque de moyens humains et défend l’emploi des fonctionnaires en insistant sur la nécessité du cours en présentiel.




Eric Beeharry, Président de la Nouvelle Réunion, va plus loin en proposant une solution plus consensuelle, puisque prenant en compte à la fois : la santé des élèves, les contraintes budgétaires de l’État et la place de l’enseignant à l’école. Ses propositions ramènent confort et bien-être dans l’éducation et ne coûtent pas 1 € à l’État, ni aux collectivités territoriales selon lui très mal gérées. « C’est juste une question de volonté politique. » Les écoles dépendant des maires, les collèges du président du Département et les lycées du président de Région.


Le Président de la Nouvelle Réunion agressé au sabre et hospitalisé
Le Président de la Nouvelle Réunion agressé au sabre et hospitalisé
Stéphane Dalleau, le tortionnaire de femmes, condamné
Stéphane Dalleau, le tortionnaire de femmes, condamné
« La rentrée scolaire à la Réunion a servi de crash-test à toute la France »
« La rentrée scolaire à la Réunion a servi de crash-test à toute la France »

  • Ya ke la vérité ki compte
    26 octobre 2020 at 14 h 59 min

    Merci Madame Dor et Monsieur Beehary pour votre sincérité et vos engagements.

  • bravo
    27 octobre 2020 at 14 h 11 min

    Pour ne pas changé comme toujours nous sommes des cobayes bravo au grand homme politique Eric Beeharry

  • Marie louise
    28 octobre 2020 at 21 h 12 min

    Pour pas changer la reunion sers de cobaye 🖕🖕🖕

COMMENTEZ

*